Urgences - dépannages 24h/24 022 420 88 11

A l’unanimité, le Conseil d'administration de SIG dit non à l'ouverture complète du marché de l'électricité.

Le Conseil d'administration de SIG a fait part aux autorités fédérales, dans le cadre de la procédure de consultation, de son opposition à l’ouverture complète du marché de l’électricité. L’application de l'ordonnance fédérale aurait des effets négatifs tant pour SIG que pour ses clients. C’est pourquoi, le Conseil d’administration de SIG a émis, à l’unanimité, un préavis défavorable.

L’une des valeurs fondamentales de SIG est le développement durable. SIG propose et fournit à ses clients 92% d’énergies renouvelables et s’investit pour leur promotion. Or, les distorsions actuelles du marché favorisent les énergies fossiles, telles que le charbon, au détriment des énergies renouvelables. La mise en application de cette nouvelle ordonnance fédérale aurait pour effet d’accentuer ce mouvement et les énergies renouvelables seraient les premières perdantes de l'ouverture. Le Conseil d’administration de SIG ne peut pas accepter un projet qui péjore la situation des énergies propres.

En outre, dans de nombreux pays européens, contrairement aux attentes, l’ouverture du marché de l’électricité a provoqué une tendance à la hausse des prix. Le Conseil d'administration de SIG ne voit pas l'intérêt d'adopter une législation désavantageuse pour ses clients.

Enfin, le calendrier de mise en oeuvre, tel qu'il est aujourd'hui proposé, apparaît peu réaliste et ne permettrait pas de passer à un marché libre dans des conditions satisfaisantes.

Pour toutes ces raisons, le Conseil d'administration de SIG a décidé, à l'unanimité, de prendre position contre le projet d'ordonnance fédérale qui lui a été soumis.

Contact médias
Isabelle Dupont Zamperini, Responsable Relations médias
isabelle.dupont-zamperini@sig-ge.ch
T 022 420 70 90 / M 079 759 12 08