Urgences - dépannages 24h/24 022 420 88 11

GEothermie 2020 : SIG lance la phase de prospection

Les Services Industriels de Genève (SIG) débutent la prospection du sous-sol genevois. Cette démarche s’inscrit dans le cadre du programme GEothermie 2020, piloté par l’Etat de Genève et mis en oeuvre par SIG. Il a pour objectif d’améliorer la connaissance du sous-sol genevois afin de développer la géothermie de moyenne et de grande profondeur. Le programme GEothermie 2020 se déroulera en trois phases : prospection, exploration et exploitation.

La première étape, la prospection, commence par des tests de géophysique. Ils se déroulent du 19 au 26 août entre Chancy et Bernex, le long de la route de Chancy, sur une longueur de 8km. Deux techniques sont utilisées en fonction de la configuration du terrain: le camion vibreur et la chute de poids. Le même type de tests sera fait sur l’ensemble du bassin genevois dans des endroits qui restent à déterminer.

L’objectif de ces tests de géophysique est de localiser les réservoirs d’eau du bassin genevois dont le débit et la température sont suffisants pour exploiter de la géothermie, ce qui permettra de cibler les forages exploratoires avec précision. La géothermie est une source d’énergie locale, inépuisable, donc renouvelable, disponible 24h sur 24 tout au long de l’année.

Dès demain, des spécialistes enverront des ondes sonores dans le sous-sol jusqu’à 1500 m de profondeur pour capter, puis analyser leurs échos, comme cela se pratique avec des sonars de bateaux ou lors d’échographies. Ces méthodes sont déjà régulièrement utilisées dans le canton de Genève pour étudier le sous-sol afin d’identifier les ressources en eau et en gravier.

Le Département des sciences de la Terre de l’Université de Genève (UNIGE) compilera et analysera les données récoltées lors de ces tests de géophysique. SIG a choisi ce mandataire en raison de sa solide expérience dans le traitement et la valorisation de données géologiques.

SIG investira 20 millions de francs dans le programme GEothermie 2020 afin de cartographier avec précision le sous-sol genevois. « Il s’agit d’une mission de service public, explique Michel Balestra, président du Conseil d’administration des Services Industriels de Genève. La géothermie correspond aux valeurs de développement durable de SIG. »

A terme, la géothermie pourrait couvrir les deux tiers des besoins en chaleur des Genevois et contribuer à l’approvisionnement du canton en électricité.

« Le développement de la géothermie une contribution importante aux objectifs de la Conception générale de l’énergie qui fixe les bases d’une société à 2000 watts sans nucléaire, expose Antonio Hodgers, conseiller d’Etat chargé du département de l’aménagement, du logement et de l’énergie (DALE). Elle permettra de réduire notre dépendance vis-à-vis des énergies fossiles qui constituent actuellement plus de 70% de l’énergie consommée à Genève. »

La prospection et l’élaboration de la cartographie s’achèveront en 2017. Elles ont pour objectif de cibler avec précision les forages exploratoires qui auront lieu lors d’une seconde étape et ainsi, d’améliorer considérablement les chances de succès des forages.

« Parallèlement à ce travail, la rédaction d’une nouvelle loi sur les richesses du sous-sol apportera un cadre légal adapté à l’exploitation des futures ressources,» analyse Luc Barthassat, conseiller d’Etat chargé du département de l’environnement, des transports et de l’agriculture (DETA).

Actuellement, les Genevois se chauffent principalement au mazout et au gaz. Avec la géothermie de moyenne et grande profondeur, le canton de Genève pourrait réduire sensiblement ses achats de combustibles fossiles et, à terme, peut-être même produire de l'électricité.

Le calendrier des différentes étapes sera publié sur internet sur le site : www.geothermie2020.ch

Télécharger les photos

Contact médias :
SIG : Véronique Tanerg – porte-parole SIG – Tel. +41 (0) 22 420 71 48
DALE : Rémy Beck, directeur, office cantonal de l’énergie, DALE – Tel. +41 (0)22 327 93 63.
DETA : Nathalie Andenmatten Berthoud – responsable géothermie profonde, service de géologie, sols et déchets (GESDEC) – Tél. +41 (0) 22 546 70 83