Urgences - dépannages 24h/24 022 420 88 11

Sig termine 2013 avec un résultat positif

Après une année 2013 marquée par plusieurs événements exceptionnels, SIG reste une entreprise saine puisqu’elle affiche pour ses activités genevoises un résultat net de 83,5 MCHF et un résultat net consolidé de 40,8 MCHF. La mise en lumière de difficultés dans la gouvernance de l’entreprise a conduit à l’ouverture d’audits dans les secteurs en développement. Ces événements ont eu un impact humain et économique au sein de l’entreprise.

Comptes 2013

Le Conseil d’administration de SIG et sa Direction générale ont décidé de prendre des mesures correctives au niveau financier notamment. SIG a procédé pour l’exercice 2013 à une dépréciation comptable sur certains actifs et à la création de provisions pour engagement éolien pour un montant total de 188 MCHF. SIG affiche des actifs pour 4 milliards de francs. Les charges d’exploitation de SIG en 2013 restent stables et contrôlées, les investissements nets sont d’environ 170 MCHF. SIG affiche un résultat net pour ses activités genevoises en 2013 de 83,5 MCHF une fois consolidé ce résultat s’établit à 40,8 MCHF, pour un chiffre d’affaires de plus d’un milliard. Si le résultat 2013 de SIG est positif et plutôt bon, il faut noter que cet exercice a été marqué au niveau comptable par des éléments exceptionnels non récurrents, notamment le retour de redevance de la part de l’Etat de Genève pour 57 MCHF. Le cash flow libre ainsi dégagé de 130 MCHF démontre la capacité de SIG à autofinancer en 2013 ses investissements mais permet aussi d’éviter de recourir à l’emprunt pour recapitaliser une partie de la caisse de pension du personnel SIG.

Dossiers sensibles

La mise en lumière des difficultés de gouvernance interne a été confirmée à travers les premières conclusions d’audits décidés par le Conseil d’administration à l’automne dernier. Le Conseil d’administration de SIG et sa Direction générale ont déjà tiré les premiers enseignements et pris des mesures correctives.

L’analyse des dossiers et secteurs sensibles a démontré qu’il y avait souvent un empressement dans la gestion de certains projets. L’enthousiasme lié au développement de nouvelles activités ainsi que le manque d’expérience dans certains domaines novateurs et ouverts à la concurrence, ont poussé parfois à ne pas respecter les rigoureuses procédures d’investissement internes. Il y a eu dans certains projets une confusion des rôles et des responsabilités parmi les acteurs concernés. Les décisions prises par les dirigeants de SIG sur certains dossiers sensibles l’ont été sur la base d’informations incomplètes. Enfin, des facteurs conjoncturels, tels que la chute des prix de l’énergie ont amplifié ces problèmes de gouvernance.

Sur la base de ces premiers constats, les mesures déjà prises sont notamment la révision de la stratégie de développement des nouvelles énergies renouvelables (NER). Les perspectives de production éolienne seront sans doute revues à la baisse. Du côté de la fibre optique à domicile (FTTH), le taux de rentabilité du réseau en déploiement ainsi que le plan d’affaires sont en train d’être ajustés.

Quant aux questions de gouvernance interne, le contrôle est et sera renforcé. Certains processus décisionnels font l’objet d’une analyse détaillée et seront, le cas échéant, adaptés ou modifiés. Pour cela, il est nécessaire que SIG mène à son terme certains audits en cours et attende également les conclusions du rapport de la Cour des comptes.

Les problèmes soulevés par ces dossiers sensibles à SIG se confinent dans les nouveaux secteurs en développement et représentent une très petite proportion face aux activités cœur de l’entreprise.

De manière générale, SIG tire un bilan positif de 2013, avec un chiffre d’affaires de plus d’un milliard de francs et un résultat net de 83,5 MCHF. Malgré une année ponctuée par des événements marquants, les résultats sont globalement stables et permettent à SIG de se tourner sereinement vers l’avenir pour affronter les grands défis propres à ses secteurs d’activité.

CONTACTS MÉDIAS

Isabelle Dupont Zamperini, Porte-parole, Responsable Relations publiques

isabelle.dupont-zamperini@sig-ge.ch

T 022 420 70 90 / M 079 759 12 08