Urgences - dépannages 24h/24 022 420 88 11

Le conseil d'administration des SIG donne son feu vert à l'accord avec Ennova

Comme annoncé mardi 29 octobre 2013, les Services industriels de Genève (SIG) et ennova sont parvenus à un accord, afin de rompre à l'amiable les contrats les liant. Entamées la semaine passée, les négociations se sont achevées hier soir. Les actionnaires et dirigeants de la société ennova vont racheter les 20% d’actions détenues par les SIG, ainsi que toutes les participations des SIG dans les sociétés des projets développés par ennova. Cette dernière rachète à SIG ses parts pour un montant de 15 millions de francs. Ennova cède quant à elle les projets de parc éolien de St Brais et de Grandvent, valorisés ensemble à hauteur de 8 millions de francs.

Le 31 octobre 2013, le Conseil d’administration des SIG a souhaité revoir les modalités définies dans l’accord, ouvrant la voie à une nouvelle discussion, qui s’est tenue hier au soir. La décision définitive, forgée et entérinée par le Conseil d’administration des SIG et ennova ce matin, amende l’accord, lequel entrera en vigueur au plus tard le 31 décembre 2013, à la réalisation de certaines conditions, lesquelles demeurent confidentielles.

Bien que la vision et l’objectif des SIG et des dirigeants d'ennova diffèrent, notamment sur la future orientation et la dimension à donner à la société, cette divergence ne remet pas en cause le fait que les SIG croient tant au développement de l'énergie éolienne en Suisse qu’en la capacité d'ennova de mener à bien les projets qu'elle a étudiés et lancés.

Organisées sous l'égide du Département de la sécurité, avec la participation déterminante du député Eric Stauffer de par ses liens avec la société ennova, ces discussions ont permis de remettre les parties autour de la table après quatre mois de divergences.

Pour tout renseignement :