Urgences - dépannages 24h/24 022 420 88 11

L’énergie de la matière vivante

La biomasse désigne l’ensemble des matériaux d’origine végétale ou animale pouvant être exploités pour la production d’électricité, de chaleur ou de carburant.
Le bois est généralement abondant et mal exploité. Le recyclage et la réutilisation des déchets végétaux agricoles ou urbains furent également largement sous-estimés. La crise du pétrole a mis en avant ces combustibles oubliés. Ils font aujourd’hui partie intégrante d’une politique énergétique globale.

4%

de la demande énergétique
en Suisse

86 GWh

en 2021

  • La biomasse
    Le bois est une des principales ressources de la biomasse. A lui tout seul, il représente 14% de la consommation énergétique mondiale. Simplement brûlé comme bois de feu ou transformé en charbon de bois, il subit aussi aujourd’hui des transformations sophistiquées pour exploiter au mieux l’énergie qu’il contient.
    Les granulés de bois, ou pellets, sont obtenus à partir de sciure et de copeaux fortement compressés. 1 m3 de granulés présentent le même pouvoir calorifique que 320 litres de mazout.
    Le bois usagé constitue une autre forme de bois, tout comme le le bois issu de la récupération ou de la déconstruction. Assimilé à la biomasse, il requiert cependant des technologies de traitement des rejets un peu plus sophistiquées.
  • Points forts
    Le biogaz est issu de la décomposition des déchets organiques par des bactéries. Cette fermentation affecte tous les matériaux organiques. Elle se produit spontanément dans la nature (marais, tas de compost, forêts à l’abandon) ou dans les décharges contenant suffisamment de déchets organiques.
    Lorsqu’elle est provoquée et contrôlée dans un digesteur, la décomposition de biomasse produit à la fois du gaz et un résidu qui peut servir d’engrais. Dès lors, elle peut faire fonctionner une turbine à vapeur, qui produira de l’électricité et de la chaleur, ou servira de carburant pour les voitures à gaz.

    Ses points forts :
  • Projets

    SIG produit de l’électricité à partir de la biomasse, grâce au biogaz produit par la centrale de méthanisation du site de Châtillon, à Bernex. C’est à cet endroit qu’est valorisée la plus grande partie des déchets verts du canton de Genève.
    En 2011, SIG a fondé Pôle Bio en partenariat avec des entreprises spécialisées dans la collecte et le traitement des déchets (Serbeco et Helvetia Environnement). L’objectif est d’atteindre une production d’énergie thermique de 72 GWh d’ici 2014.
    Sur un territoire comme Genève, la valorisation des déchets verts ne peut se faire isolément. Le savoir-faire énergétique de SIG et son expérience dans le domaine du chauffage à distance permettent d’obtenir un projet équilibré et pertinent.